FR EN

Château de la Ferte

Histoire du château

Histoire du château

Sur la route des châteaux du Val de Loire, en plein cœur de la Sologne, se dresse la forme à la fois imposante et majestueuse du château de la Ferté Saint Aubin.

La demeure, toute entourée de douves, s’élève sur les bords de la rivière du Cosson, dans un site naturel magnifique.

Il est probable que dès le XIème siècle, il existait à l’emplacement actuel du château, un châtelet gardant le passage du Cosson et qui dépendait du comté de Blois. Le châtelet de la Ferté passe entre les mains de plusieurs familles durant tout le Moyen âge. Mais c’est à la fin du XVIème siècle que l’Histoire de ce château va commencer à s’écrire véritablement.

Le Maréchal Henri II de la Ferté Sennectère

Le Maréchal Henri II de la Ferté Sennectère

En 1575, les terres de La Ferté passent par héritage à la famille de Saint-Nectaire. C’est en 1625 qu’ Henri I de la Ferté Sennectère entreprend la construction de ce que l’on appelle aujourd’hui le « Grand Château » et qui restera totalement inachevée par manque de fonds. Ainsi la partie gauche, dite « petit  château » persiste encore de nos jours.  Les deux pavillons d’entrée et le porche datent également du début du 17ème siècle.

Henri II de La Ferté Sennectère, pair du royaume et connu sous le nom de « Maréchal de France », repris le château pour y faire construire les deux bâtiments d’écuries : à droite les « grandes écuries » pour les chevaux de selle et à gauche les « petites écuries » pour les chevaux de service. Henri II de la Ferté  Sennectère s’illustra dans de célèbres batailles telles Rocroy, Ypres, Lens ou encore Montmédy. Cependant, sa réputation est écornée par les rumeurs courant sur sa vie privée, et notamment sur sa femme, Madeleine d’Angennes, dame de la Loupe, accusée par certains de mener une vie légère et de s’être compromise dans la célèbre affaire des « Poisons ».

Duchesse de la Ferté Sennectère avec les enfants royaux

Duchesse de la Ferté Sennectère avec les enfants royaux (1702)

 

C’est en 1746 que le château est acheté par Woldemar, Comte de Lowendal et Maréchal de France. Ce personnage, resté dans les mémoires comme l’un des grands chefs militaires de Louis XV, était également un ami proche du Maréchal de Saxe qui occupait alors le château de Chambord, à 30km du château de La Ferté.

Le château passa ensuite aux mains de plusieurs propriétaires tels Nicolas Bertrand, conseiller secrétaire du Roi ou encore Julienne d’Argy, comtesse de Talleyrand Périgord, avant d’être vendu en 1822 à François Victor Masséna, duc de Rivoli, prince d’Essling, fils du célèbre général de Napoléon 1er.

A la fin du 19eme siècle, l’imposante chapelle (derrière le château)  fut construite par Madame Dessales, qui fonda également un orphelinat en souvenir de son fils mort très jeune..

La famille O’Gorman rachète le château en 1911, réaménage l’intérieur de celui-ci et conserve l’édifice par voie d’héritage jusqu’en 1987. C’est à cette date que Jacques Guyot, toujours propriétaire à ce jour, reprend le château. Il l’ouvre alors au public pour notamment financer les importants travaux de rénovation qui s’imposent et pour permettre aux visiteurs de découvrir la vie de château.

Le château en 1987 - toutes les toitures en ardoises sont à refaire - l'Orangerie est en ruines suite à l'incendie de 1946

Le château en 1987 – toutes les toitures en ardoises sont à refaire – l’Orangerie est en ruines suite à l’incendie de 1946

👍
Chateau-ferte-st-aubin.com © 2017 - Tous droits réservés - Mentions légales
Site internet réalisé par :